Bienvenue dans cette petite bulle sans prétention pour parler de tout et de rien, mais surtout de beauté :)

samedi 23 avril 2016

Mes premiers pas avec les rouges à lèvres grâce aux Kiss & Blush d’Yves Saint-Laurent

Jusqu’à ce début d’année, je ne mettais quasiment jamais de rouge à lèvre. Comme pour le blush avant que je ne tombe dedans, j’avais l’impression qu’avec ces couleurs, j’étais déguisée en « dame » et que je n’étais pas moi. Je possédais quelques rouges à lèvres, mon fameux Boy de Chanel, le seul que je mettais réellement, quelques uns reçus dans des box, et un gloss, Guerlain, que j’aime beaucoup car il ne colle pas. Mais fin janvier, je me suis décidée à sortir un des RàL reçu dans une Birchbox. C’est un beau brique mat, et même si je ne le porterais clairement pas tous les jours, j’ai beaucoup aimé le rendu mat, et donc un peu plus naturel (si on zappe la couleur hein ?!). Du coup, j’ai eu envie de trouver des rouges à lèvres mats, confortables et avec des couleurs assez neutres pour que je puisse faire mes premiers pas avec ce produit qui me faisait si peur. Après avoir regardé une vidéo d’Hélène, où elle reparlait des Kiss & Blush et du vernis mat Nu, j’ai craqué, pour les deux… Je n’ai pas encore testé le vernis mais j’ai vraiment été bluffé par le Kiss & Blush.




Les Kiss & Blush, c’est quoi ? Voici ce qu’en dit la marque :
KISS YOUR CHEEKS, BLUSH YOUR LIPS
Nouvelle révolution beauté avec BABY DOLL KISS & BLUSH. Yves Saint Laurent crée un double jeu couleur pour les lèvres et les joues. Hybride entre rouge à lèvres et blush, la formule crème aérienne de Baby Doll Kiss & Blush permet de colorer lèvres et pommettes d'un éclat mat en un seul geste. Sa couvrance modulable permet de varier l'intensité en toute liberté. 12 couleurs pop à l'éclat mat.
Vice versa. L'applicateur polyvalent exclusif « Hidden Pearl » du BABY DOLL KISS & BLUSH glisse parfaitement sur les lèvres et dessine un contour précis. Utilisé par point sur les joues, il dépose sans excès de matière une touche de couleur à estomper au doigt. Une nouvelle gestuelle intuitive, ludique et sensorielle. Désinvolte, libre ou libertine…
Pour un plaisir décuplé, terriblement pop et frais. 12 couleurs pop à l'éclat mat.

Ce produit, bien que conçu pour les lèvres et les joues, ne me sert que pour les lèvres. Et c’est un immense coup de cœur. Le premier que j’ai acheté, en teinte 12 Moca Garçonne. C’est, pour ma carnation, du Nude Parfait ! Je l’adore, il s’agit d’un brun rosé assez clair. La couvrance est en effet modulable et le fini mat, mais pas terne. 
L’applicateur est assez étrange, et je me demandais bien en quoi il allait faciliter l’application. C’est un petit embout mousse en forme de feuille avec une petite perle au centre. Alors ne me demandez pas comment ça fonctionne, mais le fait est que l’application est non seulement très agréable, mais aussi très précise. Je n’utilise pas de crayon pour les lèvres et mes contours sont impeccables.
La tenue du rouge à lèvre est, je trouve très bonne. Il tient toute la journée malgré sa formule crème et s’estompe joliment quand on mange. Il est mat, et j’avais un peu peur qu’en séchant il ne devienne inconfortable, mais ça n’est absolument pas le cas. Il faut bien avouer que la matière ne sèche pas complètement, ce qui lui permet de rester confortable. Mais ce point fort est également un de ses petits point faible, il n’est pas sans transfert…

J’ai tout récemment acquis une deuxième teinte, 10 Nude Insolent. Alors là, on est clairement sur un rose, et pour le moment, je ne suis pas encore aussi à l’aise avec cette teinte qu’avec le Moca (forcément !) même si on reste dans du discret. Là aussi, la texture est très agréable, la couvrance est modulable et la tenue excellente.



Si vous êtes intéressées par ce produit, je vous conseille vraiment d’aller voir les teintes en magasins, car les couleurs présentées sur Sephora ou sur le site de Saint-Laurent ne sont absolument pas fidèles à la réalité. Je me suis un peu fait avoir pour le Nude que je ne pensais pas si rose… mais il me permet de sortir de ma zone de confort en douceur…

Pour info, ce produit coûte 36,00 € sur ysl beauté et 36.50 € sur Sephora, mais comme il y a toujours des code promo chez sepho…

Vous connaissez ces produits ? Quel a été votre déclic rouge à lèvres ?

Des bisettes les poulettes,

Mag J

samedi 16 avril 2016

Le blush et moi…

 Aujourd’hui les poulettes, j’ai décidé de vous parler BLUSH. Ce produit dont, il y a à peine plus d’un an, je ne m’approchais jamais. Les 2014, je me suis mise à l’eyeliner, 2015 ce fut l’année du blush. J’ai littéralement plongé la tête la première dans cet univers et j’ai fait beaucoup de jolies découvertes dont je souhaitais vous parler. Mais ne sachant pas trop comment aborder la chose, je me suis dit qu’un tag serait parfait. Oui, mais des tags sur les blush, il y en à un certain nombre. Je vous présente donc mes blush à partir de questions de deux tag et même en sélectionnant les questions, je peux vous dire que répondre à certaines à été très difficile.




1. Combien de blush possèdes-tu ?
Aussi incroyable que cela puisse paraître, je possède 16 blush. Ça ne fait pas longtemps que j’ai intégré ce produit dans mon quotidien, et pourtant, je possède déjà 16 jolis blush. Des chers, des moins cher, des que j’ai choisi, dès que j’ai reçu… c’est parti pour les présentations :



1 – le blush/bronzer Dallas de Benefit
2 – le blush Rockateur de Benefit
3 – le blush Coral Glox de Dior
4 – le blush Candy Crush de Etam
5 – le blush Majorette de Benefit
6 – le blush Reflex de Chanel
7 – le blush Peach BelliniPeach ModelCo
8 – le blush Classic de Tarte
9 – le blush Daydream de Tarte
10 – le blush Amour de Tarte
11 – le blush Prim de Tarte
12 – le blush Luster de Nars
13 – le blush Rose Wood de Kryolan
14 – le blush Peach Nude de By Terry
15 – le BB Blush de l’Oréal
16 – le blush Cabanaboy de The Balm

2. Plutôt crème ou poudre ?
La texture avant application n’a pas réellement d’importance pour moi, mais ce que j’aime, ce sont principalement les finis poudrés ou qui teinte la peau, un peu à la manière d’une encre, mais je n’aime pas les finis crèmes. Je ne fais pas partie des adeptes du teint glowy. J’aime quand le teint est frais et lumineux, soyons bien d’accord, mais je n’aime pas l’effet mouillé/gras que laisse la plupart des blushs au fini crème. Du coup, les blush crèmes au fini poudré comme le Majorette, le By Terry ou encore celui d’Etam sont parfaits.

3. Plutôt mat ou irisé ?
Alors là, les deux mon capitaine ! J’aime autant les blush irisés que ceux plus mates. EN journée je porte les deux, mais il est vrai qu’en soirée, j’aurais plutôt tendance à adopter un blush irisé car je ne mets jamais d’highlitghter. Ceci-dit, si le make-up des yeux est déjà chargé, je vais opter pour un mate, plus discret. Je possède plusieurs couleurs dans les deux options : Dallas et Prim sont dans les mêmes teintes, mais Dallas est satiné, tandis que Prim est totalement mate. Reflex et son dupe de ModelCo sont irisés alors que le By Terry est plutôt mate…

4. Le blush qui a le meilleur packaging ?
Je reconnais que pour la plupart, mes blush n’ont pas un packaging top… Je ne suis pas de celles qui aiment les packaging girly et « trop mignooon » du type Too Faced. Du coup c’est con, parce que comme je n’aime pas ces packaging (et que tout le monde en parle) je n’ai même pas testé les produits… Mais je dois avouer que je suis une femme pleine de contradiction, car les deux packaging que je préfère dans ma collection sont diamétralement opposés, et l’un des deux est « trop mignooon » ! 


Il y a bien sûr le boitier métallique du blush Diorskin Nude Tan Paradise Duo en teinte Coral Glow que je trouve juste superbe. C’est un boîtier lourd, en métal argenté finement ciselé. C’est classe et sobre, je suis fan.


Le deuxième packaging que j’aime, c’est celui du blush Majorette de Benefit. Je ne sais pas pourquoi, mais cet univers rétro à souhait a littéralement été un coup de cœur dès la sorti du produit. C’est un petit boîtier en plastique dans les tons chauds orangés et jaunes avec une petite majorette dessus. On est loin de ce que Benefit à l’habitude de nous faire et c’est tant mieux !




5. Le blush qui a le pire packaging ?
Alors là, je n’ai eu aucune hésitation. Le packaging le plus moche est sans conteste celui du blush Rockateur. On parle deux seconde de la vulgarité du truc ???? Un fond jaune imitation serpent, un sorte de dentelle noir et rose bonon et les mêmes couleurs pour le nom du produit… j’ai envie de vomir. Un si beau produit sans une si horrible boîte…
Le deuxième blush à avoir un packaging pourri est le Luster de Nars. Alors là, je ne critique pas le design du boîter, je le trouve au contraire sobre et chic, mais cette matière en gomme… Les gars vous faites quoi chez Nars ?! C’est de la merde ce truc. On y fait des traces en 2/2 et au bout d’un moment la gomme se désagrège. Mais c’est un problème connu avec les produits Nars…

6. Le blush qui a la plus belle couleur ?


C’est une des questions pour laquelle j’ai le plus galéré. Honnêtement, j’utilise les blush dont j’aime la couleur… donc forcément, j’aurai pu répondre tous mes blush, mais pour essayer de jouer le jeu, je me suis limitée à deux (enfin trois) blush. 


Dans ma collection, les deux couleurs qui me plaisent le plus sont celle du blush Luster de Nars, blush dont je vous avais déjà parlé ici et celle du blush Reflex de Chanel et de son dupe Peach Bellini de ModelCo. 




Ce sont des couleurs chaudes, l’une orangée (et plus originale) et l’autre rose/corail avec des particules dorées. Moi qui suis assez mate de peaux, ce sont les couleurs qui me vont le mieux. Les couleurs froides, à part certains mauves, ne me vont pas tellement.






7. Le blush le plus pigmenté ?
Je ne suis pas forcément friande des blush ultra pigmenté, car je trouve qu’on peut vite ressembler à un clown et si c’est pour ruiner son maquillage en deux secondes, ça n’est pas la peine ! Je possède néanmoins deux blush très pigmentés : le ModelCo et surtout le Candy Crush d’Etam. Le ModelCo est relativement facilement travaillable, mais il faut avoir la mains super légère pour le Candy Crush !

8. Le blush pour tous les jours ?
Alors là, impossible de choisir. Déjà, ça dépend de la saison, et de ce que je me mets sur les yeux. Du coup, j’ai réparti par saison les blush que j’utilise le plus :

Printemps : By Terry, Majorette, Prim et Classic de Tarte
Eté : ModelCo/Chanel, et Dallas
Automne : Luster et Cabana Boy
Hiver : Rockateur et Daydream

9. Le blush le plus utilisé, tu ne peux pas t'en passer ?
Là encore, je n’ai pas pu me limiter à un seul Blush. S’il ne devait en rester que deux, ça serait le Peach Nude de By Terry et le Luster de Nars. J’ai en ce moment une véritable obsession pour le merveilleux Blush Velouté de By Terry. By Terry est ma marque de soins et maquillage de luxe favorite. Je n’ai jamais été déçue par un de leur produit, et ce blush ne fait pas exception. C’est un blush crème au fini poudré, qui s’estompe merveilleusement bien, qui sent divinement bon et qui tient toute la journée. Malheureusement, ce produit a été discontinué et j’ai eu la chance de le trouvé à prix cassé sur le site beauté privée. À chaque fois qu’il y a une vente make-up, je regarde si ce produit n’est pas dispo car j’aurais bien aimé en avoir un en stock. Si un jour vous le voyez passer, sautez sur l’occasion, vous ne le regretterez pas !
Quant au blush Luster de Nars, je vous ai rabattu les oreilles avec tout cet automne, et si vous souhaitez en savoir plus, je vous renvoie à cet article !



10. Le blush que tu as le moins utilisé ?
Même si ma collection est loin d’égaler certaines, elle est néanmoins suffisamment importante pour que je n’arrive pas à tout utiliser. Il y a deux blush en particulier dont je ne me sers pas souvent, voire jamais. Il s’agit des blush Amour de Tarte et le BB blush de l’Oréal. 



Le Amour est un joli rose avec des micro- paillettes dorées et il est vrai que pour le moment, je ne lui ai pas trop donné sa chance. Je vais essayer de le ressortir un peu plus pour voir ce qu’il vaut vraiment.




Le deuxième blush dont je ne me sers quasiment jamais est celui de l’Oréal. Il s’agit d’une texture gel qui se colore avec le pH de la peau. Sur moi il donne une couleur rose bonbon/framboise froid que je n’ai pas l’habitude de porter. Pour moi ce blush est clairement hors de ma zone de confort et pour le moment, je ne sais pas trop comment l’utiliser. D’autant que sa couleur définitive n’apparait pas tout de suite et qu’il est facile d’avoir la main un peu lourde…






11. Ton blush découverte de l'année ?
Sans aucune hésitation, le Peach Nude de By Terry. Je ne vous en ai jamais rédigé un article qui lui serait spécialement consacré car on ne le trouve plus dans le commerce. Ce blush (et le Majorette) m’a permis de m’initier aux blush crèmes. Comme je le disais précédemment, je n’aime pas les finis glowy/brillant sur les joues. Je trouve que ça donne, du moins sur ma peau, une impression de gras, et honnêtement, c’est vraiment pas terrible. Mais avec les blush crèmes au fini poudré c’est une autre histoire. D’ailleurs fini poudré est un peu exagéré comme terme je trouve car l’effet est quand même bien plus naturel qu’avec un vrai blush poudre. Ici, le produit se fond vraiment à la peau pour la colorer sans lui apporter davantage de matière. Je suis fan de ce résultat là !

12. Celui dont on ne parle pas assez ?
Un des blush que je préfère l’été est le Dallas. Il m’a fait de l’œil pendant des mois et des mois, car Kathleen Light, une YouTubeuse américaine que je suis et dont j’apprécie les maquillages, l’utilisait tout le temps. Mais alors que c’est un produit formidable, et que l’on trouve facilement en France, je n’en entends quasiment jamais parler. C’est un blush/bronzeur brun/rose légèrement satiné qui est vraiment magnifique sur une peau hâlée. C’est un produit Benefit de très bonne qualité qui se travaille très facilement et qui peut correspondre à beaucoup de monde car sa couvrance est modulable. Pour moi c’est un excellent produit oublié de la majorité !

13. Le blush le plus pratique ?
Parmi mes 16 blush, je dois bien avouer que le plus pratique est le Majorette, là encore de Benefit. C’est un blush crème au fini poudré et personnellement je l’applique aux doigts, car ça me permet de bien le fondre dans la peau. Ce type d’application, le fait qu’il y ait un miroir dans le boîtier et la couvrance modulable du produit font que pour moi il est le plus pratique. Je n’ai besoin que de cette petite boîte rétro pour avoir bonne mine. Pas de pinceau, pas de miroir en plus à prendre avec soi… il est parfait. Et sa couleur orangé donne instantanément un teint frais, là encore je suis conquise !


14. Le blush le moins pratique ?
Le blush que je trouve le moins pratique est le Candy Crush d’Étam. Pour moi son principal défaut c’est sa trop forte pigmentation. C’est un blush qui peut durer 10 vies je pense, tant il en faut peu. C’est un stick, donc pas forcément facile à prélever car hors de question de le poser directement sur les joues à moins de vouloir se déguiser… Je trouve aussi qu’il sèche vite et que du coup il fait le travailler très rapidement car après les pigments sont bien fixés. Sauf que le problème, je trouve, c’est qu’il ne se travaille pas hyper facilement. Du moins, je n’ai pas trouvé le bonne méthode. Doigts ou pinceau, pour le moment, peu de choses me satisfont…

15. Mes 5 blushs préférés?

Classic de Tarte


Si dans mon top  on retrouve sans surprise les stars de cet article, à savoir le Peach Nude de By Terry, le Luster de Nars et le Reflex de Chanel, deux blush qui se sont fait discrets jusque là font partie de mes blush favoris : le Rockateur de Benefit et le Classic de Tarte. Pour moi ce sont deux valeurs sûres, qui me vont bien, et qui sont flatteuses avec n’importe quel maquillage.

16. Les blush sur ta wishlist ?
Il y a deux types de blush qui me font envie, terriblement envie même : les Cheek pop de Clinique, et les Hyaluronic Blush de By Terry (évidemment ;) ).




Je ne tague personne en particulier, mais n’hésitez pas à répondre à quelques questions en commentaires !

Des bisettes les poulettes,

Mag J

samedi 2 avril 2016

Happiness Therapy, la collaboration Birchbox et Pantone qui fait du bien au moral !

Je suis ravie ! Non seulement Avril est mon mois favori parce que c’est mon anniversaire le vrai retour des beaux jours, mais aussi parce que j’ai déjà reçu ma Birchbox. Quand j’avais vu le teaser, j’avais vraiment hâte de la recevoir, alors le fait qu’elle arrive le 02 du mois, je ne pouvais rêver mieux.

Ce mois-ci, Birchox nous propose une collaboration avec Pantone, LA référence en matière de couleur. Avec la grisaille des derniers jours, je suis contente de retrouver une box qui se veut hautes en couleurs. Avec cette collaboration, la boite est une nouvelle fois personnalisée et on retrouve la sélection de produit au sein d’une petite boite carrée, en métal avec un joli dégradé de couleurs sur le couvercle. Comme souvent chez Birchbox, les abonnées avaient la possibilité de choisir parmi 4 couleurs : rose quartz, Buttercup, Limpet Shell ou encore Lilac grey. Pour ma part, j’ai pris la jaune. La Buttercup donc le nom m’évoquait à la fois la gourmandise et le soleil… Soleil dont j’ai vraiment besoin là tout de suite maintenant !!!




A l’intérieur, on retrouve 5 produits : 3 soins visages, 1 article maquillage et 1 produit cheveux.



Le produit pour les cheveux est une miniature du Shampooing Cocon de la marque Hip. C’est une petite marque française dont je vous ai déjà parlé car j’ai eu l’occasion d’utiliser à deux reprises leurs shampooings. Au début je vous avais dit que je ne savais pas trop quoi en penser, mais qu’au final, le shampooing brillance me manquait maintenant que je l’avais terminé. Je suis donc ravie de pouvoir tester un nouveau shampooing, car c’est une marque qui propose des produits sans silicone et sans phtalate, sans pour autant rendre les étapes du shampooing et du démêlage pénibles. En ce moment mes cheveux, ou plutôt mon cuir chevelu me fait des siennes. Je ne sais pas si ce shampooing spécialement conçus pour les cheveux secs et abîmés ne sera pas trop riche, mais au moins, il n’agressera pas davantage mon cuir chevelu… je vous en dirai des nouvelles !
Pour info : le format de la box fait 30 ml et le full-size de 200 ml coûte 19.50 €

Le deuxième produit que contient cette box est le célébrissime Pschitt Magique de la marque Garancia. C’est un produit avec lequel j’ai eu énormément de mal au début. Je crois même que je vous en avais parlé dans un article consacré aux produits dont tout le monde raffolait et que je détestais… J’avais alors une peau extrêmement sensible et ce produit me décapait littéralement la peau. Aujourd’hui, ma peau va beaucoup mieux, je la protège plus efficacement et les gommages chimiques sont les seuls que j’apprécie. Je suis ravie de recevoir ce produit, car je ne serai plus obligée d’économiser comme une tarée le flacon que j’ai depuis plusieurs mois. Je trouve que c’est un excellent produit, très efficace et je sais que je craquerai pour le racheter en full-size, malgré son prix, une fois que j’aurai terminé mes formats voyages.
Pour info : le format reçu fait 30 ml et le full-size de 100 ml coûte 30.50 €

Vient ensuite un produit dont je n’ai jamais entendu parler… Il s’agit de la Crème hydratante jour et nuit de la marque La Rosée. Il s’agit d’une marque française dont le mot clé est hydratation. Ici la crème est formulée à base de beurre de karité, ingrédient très connu pour ses propriétés nourrissante et assouplissante. L’odeur est légèrement vanillée et si j’avais peur qu’elle ne soit trop écoeurante et sucrée pour moi, je pense que ça va pouvoir le faire. L’odeur est là, mais sans être trop lourde et envahissante. J’aime bien ce format de 15 ml car il me permet en général de tester la crème sur plus d’un mois et de voir si elle est efficace. Je viens d’entamer un nouveau tube, mais dès qu’il est terminé, je passerai à cette crème !
Pour info : on a reçu un format de 15 ml et le full size de 60 ml coûte 19.90 €

Le quatrième produit est le produit qui, je crois, me plait le plus dans la box. Il s’agit de l’Huile Suprême de la marque Pura Bali. Il s’agit d’une huile réparatrice formulée, entre autre, à base d’huile d’avocat. L’huile d’avocat est très réputée pour ses pouvoirs régénérant et ce produit peut être utilisé pour les cheveux, pour le visage tout aussi bien que pour le corps. J’ai aussi eu une gros coup de cœur pour son odeur qui évoque indéniablement le soleil et les beaux jours. Pour célébrer le printemps, je trouve ça formidable ! Coco et monoï, sont ce qu’on sent en premier. Il y a un mélange plus complexe, mais je ne saurai vous le décrire. Quoi qu’il en soit, je sais que cette huile ne restera pas longtemps dans mes tiroirs !
Pour info : le format voyage fait 20 ml et le full size de 100 ml est venu 22 €

Le dernier produit est celui qui m’enchante le moins, même s’il s’agit de l’unique produit make-up. Il s’agit d’un crayon pour les yeux noir de la marque Sumita. Là encore, cette marque est pour moi une découverte car je ne la connaissais absolument pas. Il s’agit d’une marque créée par une maquilleuse professionnelle spécialisée dans la mise en valeur du regard. Sur le crayon, pour le moment, je ne peux pas vous en dire grand-chose car je ne vais, dans un premier temps, pas l’ouvrir. On nous promet cependant une formule qui tient toute la journée. Je suis un peu déçue par ce produit, car j’ai déjà beaucoup de crayons noirs et que je les utilise très rarement. Un marron m’aurait mieux convenu…
Pour info on a reçu 0.7 g et le full-size de 1.2 g coûte 19 €

Pour résumer, malgré la « déception » de recevoir un énième crayon noir, je dois sire que cette box me plait beaucoup. J’aime le design en métal coloré, et la sélection de produits est vraiment chouette, puisqu’elle me permet de redécouvrir des classiques et de faire de nouvelles découvertes.






Dans le petit menu, dont j’aime vraiment le nouveau design, on retrouve une fois encore l’agenda du mois, avec cette fois-ci l’annonce d’une box spécialement dédiée aux soins de la peau, qui sortira le 18 avril et qui contiendra, entre autre, la Luna mini de Foreo. Il n’est pas impossible que je craque…
Pour les fans de mode, il y a un concours en partenariat avec monshowroom.com pour tenter de gagner 5 bons d’achats de 200 € ? Comme c’est pas ma came, si vous voulez plus d’info, je vous laisse aller voir ici !

Et enfin, petite carte Pantone, spécialement consacrée aux couleurs, froides et chaudes, qui propose de trouver ses propres couleurs… là encore, ça n’est pas trop mon truc, mais celles que ça intéressent pourront en savoir plus à cette adresse !
  
Ce mois-ci, si ça intéresse certaines, j’ai calculé la valeur réelle de la box : 32.53 €. Soit 3 fois son prix de vente sans les frais de port, c’est vraiment top !

Si vous voulez vous abonner, n’hésitez pas, je vous parrainerais avec plaisir !

Qu’y a-t-il dans votre box ? Quel(s) produit(s) vous plairai(en)t ?

Des bisettes les poulettes,

Mag J

vendredi 1 avril 2016

Le Outrageous Curl, mon coup de cœur inattendu signé Sephora !

Il y a bien longtemps que je ne vous avais pas parlé mascara ici. ET pourtant, depuis quelques mois, un peu plus de trois pour être précise, j’utilise une vrai petite bombe. Le Outrageous Curl Dramatic Volume and Curve (le nom est quand même sacrément long ><), de la marque Sephora me bluffe depuis que je l’ai reçu à Noël.


Pour celles qui me suivent depuis un moment, vous le savez, j’ai la chance d’avoir des cils relativement longs et fournis. Ce que je cherche donc dans un mascara c’est en général l’effet volume qu’il donne aux cils. Jusqu’alors, mon mascara chouchou de tous les temps était le Volume Glamour Max de Bourjois. Aujourd’hui, à cause de cette épite que Sephora nous a sorti, je ne suis plus sure de rien… Oui les poulettes, l’heure est grave ! Mes certitudes sont remises en questions, rien de moins !

Alors que le Glamour Volume Max possède une énorme brosse en poils, le Outrageous Curl possède la plus petite brosse que j’ai jamais eu et est faite de tous petits picots en silicone disposés en spirale. Autrement dit, l’exact opposé de ce que je cherche. Cette brosse est pourtant épatante. Elle répartie le produit de façon magistrale sur les cils. La crème (je sais pas trop comment dénommer ça) enveloppe bien les cils et il n’y a aucun paquets. Il y a certains mascaras avec lequel il faut faire quelques petits zigzags quand on étire la matière et d’autre où il faut d’avantage dérouler la brosse le long des cils. Ici, on est clairement dans le deuxième cas de figure. Ce simple geste démultiplie l’action de la brosse. Les cils sont séparés, étoffés, allongés et bien recourbés. Car oui, rien que dans le nom du mascara, pas vraiment modeste (comme d’hab me dira-t-on) on sait que la courbure est une des promesses de ce petit tube dont même le packaging est tout en courbes. Et bien la encore je dois dire que je suis bluffée. La première fois que je l’ai appliqué, juste quand je l’ai reçu à Noël, mon père (genre le mec qui s’y connait le moins au monde) m’a demandé si je n’avais pas mis des faux-cils ?!

Je ne sais pas quelle technologie est employée, mais le fait est que lorsque la crème sèche, les cils sont recourbés et rien ne bouge de la journée. Même mon Volume Glamour Max Waterproof ne fait pas aussi bien. Parce que ce qu’il y a de prodigieux dans ce mascara, c’est qu’il ne s’agit même pas d’une formulation waterproof !
C’est une formulation classique qui, je confirme, ne résiste pas du tout à l’eau ou aux larmes… à éviter sur les cils du bas donc, sauf si on souhaite ressembler à un panda. Cette formulation plaira à celles qui se démaquillent uniquement à l’eau, car il s’élimine vraiment d’un seul geste. Il part aussi très bien avec de l’huile, pas d’inquiétude  pour celles qui préfère les phases grasses. Et, malgré sa facilité de démaquillage, il tient toute la journée sans s’effriter. Aucune petite chute ou truc chelou au coin des yeux…

Voilà, pour moi ce mascara a tout bon. Et je suis vraiment bluffée par son efficacité, son rendu sur mes cils et le tout pour un prix que je trouve somme toute assez raisonnable puisqu’il coûte 17.95 € et qu’il y a quand même 15 ml, ce qui est quasiment le double de ce qui est proposé habituellement (entre 7 et 11 ml).

Sa brosse et sa formule non waterproof ne sont pas les seules raisons qui auraient fait que naturellement, je ne me serais jamais tournée vers ce produit. J’ai un peu honte de l’admettre, mais je suis pleine de préjugés concernant certaines marques. C’est débile à souhait, je sais, mais sans savoir pourquoi, j’ai toujours eu une mauvaise image des produits de la marque Sephora. Et bien voilà de quoi donner un bon coup de pied à tout ce ramassis de conneries ! Ce mascara est super, et du coup j’ai vraiment envie de connaître les autres produits de la gamme Outrageous, notamment les Outrageous Volume ! Je remercie donc ma chère mounette pour ce cadeau de Noël qui m’aurait permis de découvrir un très gros coup de cœur !

Et vous les poulettes, quel est votre mascara du moment ? Avez-vous eu un coup de cœur dernièrement ?
Avez-vous vous aussi des a priori sur des marques/produits ?

Des bisettes,

Mag J